deutsch  english  français  italiano  español
 Livraison gratuite à partir
 de 50 €
 Sans paiement à l’avance
 (sur facture)
 Livraison rapide
 Numéro (Lun au Ve)
 +43 1 2350329 35
Connexion client
Adresse email:
Mot de passe:
 
Mot de passe oublié? 

Nature - Santé - Beauté
Über fangocur
Haut
Verdauung
Magen Darm
Mund Rachen
Schönheit
Muskeln und Gelenke
 
Un remède naturel : la terre médicinale
Miriam Wiegele à propos de la terre médicinale

La terre médicinale, un remède très ancien 
Miriam Wiegele  - www.miriamwiegele.at 

De mémoire d'homme la terre a été utilisée à des fins traitantes. D'illustres médecins d'Hippocrate à Paracelse en passant par Hildegard de Bingen l'ont toujours conseillée. Au Moyen-âge elle faisait partie de la "médecine sale" et elle était autant appréciée et utilisée que l'urine. Après être tombée dans l'oubli, deux ecclésiastiques la redécouvrent : le pasteur protestant Felke qui guérissait grâce à la lumière, l'air, l'eau et la terre, et le prêtre catholique Kneipp qui affirmait que la glaise était l'un des meilleurs moyens de guérison et qui l'employait sous forme de compresses contre les maladies des veines (phlébite, varices), les affections articulaires et les ulcères. 
 
La terre médicinale pour le nettoyage intérieur et extérieur du corps

Au lendemain du carnaval, l'emploi de la terre médicinale est vivement conseillé. Les masques pour le visage nettoient et régénèrent la peau irritée. En utilisation interne, la terre médicinale permet une détox de l'appareil digestif, à effectuer idéalement durant le carême par exemple.

La terre médicinale est très facile à utiliser surtout chez soi. Elle est en vente dans les pharmacies et les drogueries sous différentes marques. La terre médicinale minérale est également disponible dans le commerce sous forme de complément alimentaire comme l'argile ou la terre minérale verte d'Argiletz en France, également disponible comme argile jaune, rose et rouge (la couleur dépend des minéraux contenus, l'argile rouge reflète une forte teneur en fer). La terre médicinale minérale blanche porte le nom de Bolus Albus (disponible aussi en pharmacie sous le nom de kaolin). Cette terre n'est pas soluble dans l'eau et pourrait former des grumeaux dans les intestins si elle est consommée. Les terres médicinales minérales sont aussi disponibles sous différentes formes de grains, il est donc préférable de demander conseil avant l'achat. 
 
Qu'est-ce que la terre médicinale ?

La terre médicinale est généralement synonyme de loess. Cette substance s'est formée au cours de l'ère glaciaire alors que la majeure partie de la terre était recouverte de masses de glace qui ont écrasé rochers et falaises en roches fines. Le vent et l'eau ont réduit ces particules de pierre en grains de poussière.

La composition exacte de la terre médicinale varie selon les endroits. En fonction de l'origine, la terre médicinale peut contenir 45% de quartz, de feldspath, de calcite, de dolomite, de mica et de montmorillonite. Elle contient des minéraux comme le dioxyde de silicium, le fer, le calcium, le magnésium, le potassium, l'aluminium et le sodium et quelques oligo-éléments précieux tels que le chrome, le cuivre, le zirconium, le strontium et le vanadium.

Quels sont les effets de la terre médicinale ?

La terre médicinale a une grande capacité d'absorption, ce qui signifie qu'elle lie le gaz, les liquides et les toxines. La terre médicinale peut être utilisée par voie interne et par voie externe.

Par voie interne, la terre médicinale a une grande capacité d'absorption, elle est antibactérienne, basique, riche en minéraux et en fibres et elle agit comme un véritable massage sur les intestins.

  • La terre médicinale lie les bactéries et les produits toxiques et protège ainsi la flore intestinale. Elle absorbe les gaz nocifs. Elle est donc recommandée contre les inflammations gastro-intestinales, pour soulager les infections aiguës et les affections chroniques et lutter contre les flatulences et les diarrhées.
  • La terre médicinale garantit l'équilibre acido-basique de l'estomac. Elle agit en vue de l'équilibre physiologique et ne lie que l'acide excessif. Contrairement aux anti-acides (utilisés pour le traitement des estomacs contenant trop d'acides) qui neutralisent complètement l'acide, elle régularise tout simplement la production d'acide dans l'estomac.
  • Des études ont montré que la terre médicinale lie les acides biliaires excessifs ainsi que le "mauvais" cholestérol LDL dans les intestins.
  • La grande quantité de minéraux et d'oligo-éléments, le dioxyde de silicium étant le plus important contenue dans la terre médicinale favorise la régénération des tissus en général, et tout particulièrement des tissus conjonctifs.
  • La terre médicinale contient des petites particules qui font un micro-massage de l'estomac et des intestins sans irriter et augmentent la production de fluides digestifs. En solution diluée dans de l'eau, elle est très riche en fibres, augmente la capacité d'absorption des intestins et facilite les selles. Mais attention, si après la prise de la terre médicinale vous êtes constipé, augmenter la quantité d'eau. Si la constipation persiste, arrêter immédiatement la consommation !
  • Laisser écouler un certain temps entre la prise de médicaments quelconques et la consommation de terre médicinale, celle-ci pourrait lier les substances du médicament.

Utilisation interne :

Préparation :

Terre médicinale en solution concentrée : bien mélanger 2 cuillères à café avec ¼ l d'eau tiède. Boire 1 à 2 fois par jour. Toujours remuer avant de boire.

Terre médicinale en solution allégée : même principe que ci-dessus mais sans remuer avant de boire. Le dépôt reste au fond, l'eau contient les minéraux solubles. 
 
• Boire lentement par petites gorgées l'eau de terre médicinale, le matin à jeun, une heure avant le repas du midi et le soir avant d'aller dormir.
 
• Des gargarismes à base de terre médicinale sont également conseillés en cas d'inflammations de la gorge, d'angines et de mauvaise haleine.

• En cas d'empoisonnement, la terre médicinale s'avère d'un grand secours, boire la solution immédiatement. Attention : contacter immédiatement les services médicaux ou le centre d'empoisonnement le plus proche.

• Si vous partez dans des pays exotiques, il est recommandé d'emporter de la terre médicinale. En cas de diarrhées, prendre tout de suite de la terre médicinale (trois fois par jour 1 cuillère à café de terre médicinale dans 1 verre d'eau bouillie). 
  
Appliquée par voie externe sur les zones du corps à traiter, la terre médicinale peut avoir un effet absorbant, antiseptique, bactéricide, asséchant, désodorisant, régénérant, rafraîchissant, analgésique, anti-inflammatoire, calmant (lutte contre les démangeaisons) et anti-douleurs. Elle est donc recommandée pour les abcès, l'acné, les réactions allergiques, les problèmes d'articulations, les rhumatismes, la goutte, les lumbagos, les blessures dues au sport, les tendinites, les bursites ou hygromas (inflammation des bourses séreuses), l'eczéma, les maladies de la peau, les plaies infectées, les maladies des ongles. Elle permet aussi de lutter contre les migraines (combinée à une huile essentielle à la menthe).  
 
Préparation :

Ajouter suffisamment d'eau à la terre médicinale afin d'obtenir une pâte onctueuse.

Compresses froides de terre médicinale :
La pâte de terre médicinale froide peut être appliquée soit directement sur les zones affectées, soit sur un morceau de tissu (d'environ ½ cm d'épaisseur). La pâte se réchauffe vite au contact du corps. C'est le même phénomène qui se produit lorsque l'on utilise de l'eau froide : au contact du froid les vaisseaux se contractent et le sang est transporté des couches épidermiques inférieures vers la zone affectée tout en la réchauffant. La circulation sanguine est stimulée, apaisant les douleurs et luttant contre les inflammations.

Compresses chaudes de terre médicinale :
Le procédé est similaire à celui des compresses froides, avec la différence que la préparation de la pâte est réchauffée au bain-marie et appliquée aussi chaude que possible. La chaleur humide de la pâte très chaude pénètre le corps en profondeur et lutte efficacement contre les inflammations chroniques et les crampes.

Compresses de terre médicinale :
Utilisée soit en solution concentrée soit en pâte plutôt liquide à poser sur la zone affectée à l'aide d'un pinceau, la terre médicinale permet à la peau de mieux absorber ses particules tout en rejetant les sécrétions et les impuretés. Grâce au contenu acide de la terre médicinale, l'inflammation est réduite (chaque inflammation traduisant une suracidité de la peau). Ce type d'application est le seul où la terre doit sécher complètement sur la peau. Les liquides du corps sont acheminés vers l'extérieur, ce qui entraîne un effet désinfectant sur les plaies. Les enflures diminuent et la circulation sanguine est améliorée.

Bain de terre médicinale
Avec 1 kg de terre une pâte très fine est préparée et ajoutée à l'eau de la baignoire. La durée du bain varie, au début de cinq à dix minutes, pour passer ensuite à vingt minutes, deux à trois fois par semaine afin de renforcer le système immunitaire en présence de troubles végétatifs et métaboliques et d'affections de la colonne vertébrale.

Poudre de terre médicinale :
Contrairement aux poudres ordinaires qui désinfectent seulement les plaies, la terre médicinale a aussi un effet traitant sur les plaies. Elle arrête le saignement des blessures récentes, désinfecte les plaies suppurantes et accélère la cicatrisation.  
 

Quelques suggestions supplémentaires pour utiliser la terre médicinale

  • Pâte à dentifrice : mettre un peu de sel dans de l'eau bouillie (agit contre la parodontose) et mélanger une poudre ultra-fine d'environ 100 g de terre médicinale afin de former une pâte crémeuse, ajouter 5 gouttes d'huiles essentielles (de la menthe ou de la sauge).
  • Poudre pour le corps et les pieds : la terre médicinale peut être utilisée seule, mais il est préférable d'y ajouter des huiles essentielles, 5 gouttes pour 100 g de sauge contre la transpiration des pieds, d'herbe citronnée ou de citron si vous devez rester debout longtemps. Pour le corps, choisir son essence préférée comme l'huile de rose ou le patchouli. Contre la transpiration des aisselles par exemple, préférer la sauge.
  • Masque pour le visage : préparer une pâte épaisse et crémeuse. La terre médicinale à elle seule suffit car elle pénètre dans les couches supérieures de l'épiderme. Elle adoucit les rugosités de la peau tout en la libérant de ses cellules mortes. La capacité reconstituante des éléments minéraux entre en jeu et tout particulièrement celle du dioxyde de silicium. Cette méthode peut être renforcée en utilisant du thé à la place de l'eau ou en ajoutant des huiles essentielles (de la lavande pour calmer, de la menthe ou du citron pour le traitement des peaux grasses, du géranium ou de l'ylang-ylang pour les peaux sèches). Pour les peaux sèches ajouter au masque 1 cuillère à soupe d'extrait froid d'huiles de plantes, d'avocat par exemple.
 
Tél. +43 1 235032935 , service@fangocur.fr

  created-de01 with ed-it.® 3.3b-v3-de01